Obio - Phytorémédiation, études et maitrise d'oeuvre paysage, Piscine biologique

Partenaires

Le pouvoir épurateur de l’eau

Nous l’avons bien compris, la qualité de l’eau dépend principalement de sa charge nutritive (et également des informations autres qui sont en elle). 

Le pouvoir épurateur de l’eau, c’est sa capacité à s’auto épurer des informations qui sont en elle (nourriture et autres).
Ce processus se déroule en empruntant deux chemins opposés (émissivité/réceptivité des informations non matérielles  ó densification et gestion de la matière via le Bios).

  • - L’un, très bien connu de l’écologie, via la dynamique de la chaine alimentaire (bactéries, diatomée, phytoplancton et zooplancton, crustacé, insectes, amphibiens etc.)
  • - L’autre très peu appréhendé par les connaissances actuelles de l’eau, qui dépend de l’organisation de sa structure moléculaire interne (organisation des clusters d’eau ó notion de surface interne) échangeant sur un terrain plus subtil (vibratoire) des informations.

Nous l’avons vu, nous sommes dans un système artificiel et assisté. Si l’eau est claire (oligotrophe), c’est que son pouvoir épurateur fonctionne, qu’elle arrive bien à gérer la matière qu’elle reçoit via les baignades (pollen, feuilles, cheveux, poils, grunge etc.). 

L’organisation du Bios dans l’eau s’est équilibrée selon un apport de sels nutritifs déterminé, et constant.
L’équilibre est maintenu, tant que les intrants et les extrants restent cohérents (quantité et qualité).

Au contraire, si l’eau devient très trouble, ou colorée (verte),  c’est que le pouvoir épurateur de l’eau se fait dépasser par la surcharge de sels nutritifs présent en elle (eutrophe, voire dystrophe).

Vous n’êtes pas à l’abri d’une pollution de votre eau de piscine (biologique ou non), (épandage de lisier dans les champs environnant, voisin jaloux qui verse un bidon d’azote et phosphates dedans etc.) dans ce cas, l’eau de la piscine réagira très vite en montrant des symptômes au tout début du printemps (démarrage de l’activité photosynthétique aquatique), à savoir :

  • - Le développement d’algues unicellulaires (eau verte) ou filamenteuses (paquet de cheveux vert)
  • - eau trouble chargée de particules en suspension.
  • - eau verte
  • - eau rouge avec odeur de méthane et souffre (là ça va très mal).


Nous devrons donc intervenir avec les éléments de contrôle, dont la piscine biologique doit être équipée, pour ré-équilibrer le système et retrouver une eau de qualité sanitaire correspondant à nos attentes.


Recevez
gratuitement
toutes les nouvelles
relatives à l'auteure

 Via la newsletter
Nous nous engageons à préserver vos données.

×

Ôbio – SARL au capital de 8 000  – N°SIRET: 753 900 372 00024
– Petite Ferme de Tesson, Chemin de Kerhudé – 44350 Guérande -
00 33 (0) 682 158 412  – contact@obio-paysage.fr – 00 33 (0) 240 001 230


Connexion