Obio - Phytorémédiation, études et maitrise d'oeuvre paysage, Piscine biologique

Partenaires

Quelles sont les précautions 
à prendre pour conserver une qualité d’eau optimale ?

L’eau de la piscine biologique doit garder son niveau oligotrophe. 

Pour se faire, notre objectif sera de limiter les intrants de matière organique. Comme on se plait à le répéter à chaque client : « dans une piscine bio, on se lave avant d’y plonger et on ne se rince pas après ! » 

En effet, nous devrons insister sur une hygiène rigoureuse de chaque baigneur. Sans allez dans une exagération extrême (épilation totale pour tous :) nous devrons veiller à ce que chaque usager ait pris le temps de se laver avant de plonger dans la piscine. 

De la même manière, chaque baigneur devra assumer son état de santé, et éviter la baignade s’il présente des signes de faiblesse (dermatite, mycoses, attaque bactérienne ou virale etc.) 

Votre Biopiscinier aura pris le soin dans la conception du projet de limiter les intrants de matière (atmosphériques, due au ruissellement, population végétale environnante etc.). Et la piscine est conçue pour di - gérer les sels nutritifs que le vivant lui apportera (feuilles, poils, peau morte, pollen, insectes etc.). 

L’équilibre du pouvoir épurateur de la piscine sera maintenu par les éléments de contrôle, tant que les intrants et extrants de matière seront stables et continus. 

Si un accident se produit (enfant malade qui vomit, soirée trop arrosée ou tout le monde fini habillé dans la piscine pour boire le champ’ etc.).
Nous pourrons retrouver l’équilibre de la piscine, en son temps, grâce aux éléments de contrôle de la qualité sanitaire de l’eau. 

Comme pour chaque piscine (traditionnelle ou bio) nous devrons nettoyer le bassin de baignade (à la brosse, ou à l’aide d’un robot). 

Ce nettoyage de fond du bassin est prévu au printemps et à l’automne (entrée et sortie des  périodes de baignades) pour les piscines en extérieur. 

Ensuite nous pourrons laisser le robot faire son travail pendant la période de baignade estivale. La fréquentation du nettoyage étant une affaire personnelle (acceptation du biofilm dans le bassin de baignade ou non). 

Le Biofilm étant la pellicule visqueuse qui s’agglutine sur les parois (encore une fois de la piscine traditionnelle et bio). Il s’agit d’un réseau de microorganisme (bactéries, protozoaires, diatomées, algues, champignons, levures)  jouant leur rôle dans l’épuration de la matière.

  • - Dans le bassin de baignade nous cherchons à renouveler cette population (destruction/reformation sous l’action du robot ou a la brosse) qui est responsable dans les écosystèmes naturels du tarissement d’un plan d’eau (voir évolution naturelle d’un écosystème lentique).
  • - Au contraire, dans le bassin hydroponique (pour l’épuration) nous cherchons à stabiliser cette population ayant un rôle épurateur très important (système benthique).

En résumé, conservons à l’esprit que dans une piscine bio (d’ailleurs comme pour les piscines traditionnelles), pour conserver une qualité d'eau optimale, nous devons :

  • - Avoir une bonne hygiène.
  • - Nettoyer le bassin de baignade.

Recevez
gratuitement
toutes les nouvelles
relatives à l'auteure

 Via la newsletter
Nous nous engageons à préserver vos données.

×

Ôbio – SARL au capital de 8 000  – N°SIRET: 753 900 372 00024
– Petite Ferme de Tesson, Chemin de Kerhudé – 44350 Guérande -
00 33 (0) 682 158 412  – contact@obio-paysage.fr – 00 33 (0) 240 001 230


Connexion